"Une tranchée de vie"  Famille LATELTIN 1914-1916

Correspondances militaires lues en musique et en images

 

Lors d’un repas de famille, Romain LATELTIN apprend que son parrain a reconstitué le périple militaire de leur ailleul Victor LATELTIN, acteur de la grande guerre 14-18.
De ces correspondances naissent 12 tableaux musicaux composés par Romain, retraçant la petite histoire de la jeune famille au sein de la Grande Histoire.
On découvre alors la dureté de l’éloignement et de la séparation familiale, ainsi que l’amour, la peur, l’humour et l’espérance vécus par tant de famille durant cette période.

 

Extraits vidéos du livre audio

Extrait vidéo du spectacle

 

Dates de tournée

 

www.romainlateltin.com

Fiche Technique Une tranchée de vie.pdf
Document Adobe Acrobat [303.2 KB]

 

SPECTACLE AUTONOME EN SON ET EN APPOINT LUMIERE JUSQU'A 200 PERSONNES

 

Témoignages

David SECHAN - Editeur du livre-audio, administrateur SACEM

Moi, mon colon, celle que j'préfère, c'est la guerre de 14-18, chantait Brassens qui se gaussait ainsi avec dérision du culte réservé aux héros morts pour la patrie.
Souvenons-nous, ce devait être la der des ders et malgré le plus jamais ça ! Juré par les survivants, ce ne fut que la répétition générale de la suivante qui devint le conflit le plus meurtrier de l histoire avec ses 60 millions de morts.

Victor Lateltin, n'en déplaise à Brassens, fut un des héros anonymes de cette effroyable boucherie de 14-18. Son histoire est à la fois exceptionnelle et banale.

Né en Italie et naturalisé français en 1910, son parcours parle d immigration, d'intégration, de patriotisme et de fatalisme. Il écrivait à peine le français qu il défendait déjà les frontières de sa nouvelle patrie.

Mais l'histoire de Victor, c'est avant tout une histoire d'amour avec Célestine et leurs quatre enfants que ces cartes postales poignantes relatent avec émotion et candeur.
C'est la petite histoire dans la Grande Histoire, reconstituée par Xavier Lateltin, narrée et mise en musique par Romain Lateltin (respectivement petit fils et arrière petit fils de Victor et de Célestine) avec la complicité de Théophile Ardy.
Lisez et écoutez, vous n'en reviendrez pas.
Comme Victor, lui, n'est jamais revenu du champ de bataille.

Sabrina LIVEBARDON - Bibliothécaire, lectrice sur scène

Quoi de plus enthousiasmant pour une bibliothécaire qu'un projet alliant l' histoire, la musique et le spectacle vivant.
C'est dans le cadre professionnel que je rencontre mrs Theophile Ardy et Romain Lateltin en les programmant avec leur compositions personnelles.
Puis leur talent égalant leur sympathie nous devenons copains.
C'est donc avec une joie immense et une fierté incommensurable que je les accompagne sur scène pour lire la correspondance des arrières grand-parents de Romain.
Les mots historiques contés sur une musique électro, ou encore lus en piano-voix nous montrent que l'histoire et le présent sont liés à tout jamais. 
C'est une façon très originale pour nos jeunes d'aborder cette période de l'histoire et de l'apprécier parce qu'ils seront, j'en suis sûre, réceptifs au thème musical.
La rigueur dont les artistes font preuve et le sérieux dans leur travail n'en rendent pas moins leur projet accessible, émouvant, chaleureux et intergénérationnel..

Témoignages publics

"Vendredi 9 novembre 2018 - Médiathèque Tréfilerie à Saint-Etienne
au programme : une Tranchée de Vie – lecture des courriers échangés entre Victor Lateltin – héros de la première guerre mondiale – et son épouse Célestine, leurs quatre fils et l’oncle Étienne : courriers et cartes postales heureusement conservées qui témoignent des heures douloureuses vécues par cette famille « ordinaire » …. Nous ne savons pas encore, nous les « spectateurs » que nous allons vivre hors du temps ….
Le noir se fait – le silence …. Les premières notes de musique, un écran qui s’éclaire – la première image - le fil rouge….
« Ma chère Célestine ne t’inquiète pas je vais bien…. Mon cher papa je pense à toi - Victor as-tu reçu le colis que je t’ai envoyé ?…. » La voix de la narratrice tour à tour devient celle de Victor – de Célestine – de l’oncle Etienne de Bébert – de….
La mélodie soutient la voix, la musique vibre, s’apaise, s’efface …. la lumière éblouit puis elle devient ténèbres ….
Le silence a fait place au recueillement – peu à peu les murs de la médiathèque s’écartent – le lieu devient Temple – les larmes coulent sans pudeur ni retenue sur les visages… ces mots ont été écrits hier...
Victor n’est plus un soldat ordinaire il devient la multitude des « poilus » - Il a gardé son humanité et épargne ses proches malgré le désespoir et la souffrance.
Célestine n’est plus seulement l’épouse et la mère de famille elle devient la Femme qui aime, console, s’inquiète et les enfants soudain deviennent grands – conscients du drame qui se noue et qu’on essaie de leur cacher..
Oh ! c’est sûr nous ne sommes pas au « spectacle »….
c’est une célébration ! le Sublime a rejoint la Tragédie…
Rien de superflu – tout est essentiel dans ce qui est bien plus qu’une « mise en scène ».
merci Théophile, Romain, Sabrina d’avoir su transmettre avec tant de sensibilité (et de talent) l’inimaginable en accomplissant le devoir de mémoire pour le « plus jamais ça !... " Marie-France

 

"Une témoignage bouleversant de justesse et de pudeur. Chacun cachant à l'autre sa souffrance et sa détresse profonde pour apporter malgré tout l'amour et le réconfort... incroyable pouvoir des mots... "Claudine.

 

"Un moment EXCEPTIONNEL ce matin à la salle jean Carmet à Mornant ! Tout est juste, sans larmoiement. Un public saisi par l'émotion. Un immense BRAVO pour ce travail de mémoire transmis aux générations plus jeunes ! Une belle leçon d'histoire." Christiane.

 

"Quelle claque !
C'était très beau. La narration, la musique collant magnifiquement aux textes et le choix des images, le tout chargé d'émotions... immense bravo pour ce superbe travail, c'est une très belle "célébration" que vous nous avez offert ce soir". Daniel.

Partenaires